MÉTHODE D'ENSEIGNEMENT

Mon objectif général: amener le cavalier et son cheval à devenir partenaires et autonomes.

 

Au-delà des objectifs globaux recherchés en dressage (contact, équilibre, impulsion, rectitude, etc), ma mission d'enseignante consiste à amener le cavalier et son cheval à assimiler des sensations et des automatismes qui leur permettront d'atteindre les objectifs du dressage, et ainsi acquérir au fil du temps une certaine autonomie dans le travail.

 

Bien qu'influencée dans ma formation de cavalière par une équitation germanisante, je ne travaille pas selon une méthode bornée, mais selon une méthode que je qualifierais d'adaptative.

Mon travail d'enseignante est de trouver LA méthode adaptée au cheval et au problème de l'instant. Mon travail d’enseignante est de transmettre à mon élève un maximum de clefs pour progresser vers la réussite d'un bon dressage. Il existe de multiples façons d'amener le cheval à comprendre ce que lui demande son cavalier; il faut explorer toutes les options pour trouver ce qui fonctionne le mieux avec le cheval. Le cavalier pourra ainsi apprendre à chercher par lui-même ce qui convient.

Les bases sont une priorité, quels que soient les objectifs fixés, l'âge ou le niveau du cheval et du cavalier; elles doivent être comprises, assimilées au fil du temps, et revues à chaque début de séance lors de l'échauffement car elles conditionnent le bon déroulement de la suite du travail lors d'une séance mais aussi dans le temps. Il peut être nécessaire de revenir aux bases pendant la leçon, et parfois plusieurs fois, pour remettre le cheval "dans le moule", dans le calme, et pouvoir poursuivre.

 

Enfin, chaque séance se déroule en fonction des objectifs régulièrement fixés ensemble, selon les besoins du moment, à mon jugement. Chaque séance est ponctuée de pauses régulières pour garder un cheval et un cavalier dans des conditions optimales de travail tout au long de la leçon.

Si le cheval montre des signes de fatigue ne lui permettant pas de poursuivre l'effort, la séance s'arrête systématiquement, dans un souci de préservation de la santé physique et mentale du cheval.